En-tête


Plantations au Québec:

le Forestier en chef relève des lacunes

 

Au Québec, la plantation est un traitement largement répandu dont le succès repose sur une planification et une réalisation adéquates des travaux reliés à la mise en terre et à l'entretien.

Or, deux constats préoccupants sont mis en lumière par le Forestier en chef dans son Avis sur le succès des plantations:

• Seul le tiers(33%) des plantations a fait l'objet d'un second suivi prévu au Manuel d'aménagement forestier de 2008 à 2013;

• De 26 à 56% des plantations analysées présentent un envahissement par des essences autres que celles mises en terre.
 

Que devrions-nous faire pour assurer le succès des plantations ?

Consultez l'Avis du Forestier en chef sur le succès des plantations.

---

Cohérence entre possibilités forestières et récolte: l'évitement de certains peuplements est bien réel

 

Le ciblage ou l'évitement systématique de certains types de peuplements est une forme d’écrémage à l'échelle des forêts. Dans certaines régions du Québec, les volumes de bois les plus intéressants s'épuisent rapidement.


Dans l'Avis sur la récolte par types de peuplements, le Forestier en chef évalue la cohérence entre le calcul des possibilités forestières et la récolte afin d'identifier les risques associés à cet enjeu et proposer des pistes de solution.

Voici quelques constats du Forestier en chef mis en lumière dans l’Avis sur la récolte par types de peuplements:

• Le ciblage ou l'évitement systématique de certains types de peuplements est pratiqué dans plusieurs unités d'aménagement;

• Pour la période 2008-2013, la récolte s'est avérée bien en deçà du niveau projeté pour la quasi-totalité des unités d'aménagement, tant en superficie qu'en volume.


L’évitement de certains peuplements a des conséquences sur le calcul des possibilités forestières. 

 

Pour plus de détails, lire l'Avis du Forestier en chef sur la récolte par types de peuplements.

 

---


Modification des possibilités forestières dans plusieurs régions au Québec


Votre région comprend ce qu'on appelle des « territoires forestiers résiduels »?

Notez qu'il se pourrait bien que leur niveau de récolte permis annuellement ait été modifié le 1er avril 2015.

 

De nouvelles informations à l'égard de ces territoires ont été transmises au Forestier en chef. Après analyse, ce dernier a jugé nécessaire de mettre à jour les possibilités forestières pour plusieurs de ces territoires.


Consultez les possibilités forestières de votre région!

 

---

Mois de l’arbre et des forêts
Le Forestier en chef dresse un bilan de l’état des forêts publiques au Québec 

Dans le cadre du Mois de l’arbre et des forêts, le Forestier en chef dresse ses constats sur l’état des forêts publiques au Québec, les améliorations apportées au régime forestier et les défis à relever en matière d’aménagement durable des forêts.

Voir le texte du Forestier en chef: Un aménagement durable pour des forêts en santé.


Il a été publié dans l’édition du 2 mai 2015 du journal Le Soleil, à l’intérieur d’un cahier spécial intitulé : L’arbre au cœur de nos vies par l’Association forestière des deux rives. 

---

Informer la population et éclairer les décideurs par des résultats d’analyses rigoureux 

Notre mission se poursuit dans un contexte de changement


Le Bureau du forestier en chef a été appelé à revoir le fonctionnement de son organisation et le niveau de ses ressources. Une réflexion a donc été amorcée afin que notre organisation gagne en efficacité et en efficience.

Des changements au sein de l’organisation du Forestier en chef


Des modifications ont d’abord été apportées sur la base du départ de 14 employés et leur redéploiement dans d’autres secteurs du ministère pour la majorité d’entre eux. Également, les deux directions de l’organisation ont été fusionnées pour couvrir l’ensemble des actions concernant le calcul des possibilités forestières et les autres produits d’analyse (études d’impacts, avis, documents d’information, etc.)

Au cours des prochains mois, des ajustements seront apportés notamment pour certaines facettes de l’organisation du travail et des mécanismes de coordination. 


Malgré ces changements, un fait demeure: le Bureau du forestier en chef dispose d’une équipe aguerrie et expérimentée. Nous continuons d’améliorer nos connaissances, nos outils et nos méthodes afin de calculer les possibilités forestières et produire de nouvelles analyses qui éclaireront la population et les décideurs.

Système de gestion de la qualité ISO 9001 maintenu


Le Bureau du forestier en chef a reçu, en avril dernier, la mission de contrôle de la firme QMI SAI Global. Après examen, l’auditrice nous a confirmé que nous gérons toujours la qualité en conformité à la norme ISO 9001. Voilà une fort bonne nouvelle qui atteste que nous demeurons sur la bonne voie et qui nous motive à poursuivre sur le chemin de l’excellence et réaliser notre vision d’avenir: une équipe performante reconnue pour sa rigueur et pour la fiabilité de ses analyses.

Gérard Szaraz 
Forestier en chef 

---

Dans la prochaine édition du Forestier en bref, un avis du Forestier en chef portera sur l'effet de la stratégie d'aménagement sur la séquestration de carbone forestier.

---

Abonnez vous à notre infolettre et suivez les publications du Forestier en chef sur les réseaux sociaux.