Le Forestier en chef évalue l’effet des stratégies actuelles d’aménagement forestier sur le taux de perturbation de l’habitat du caribou

L’analyse que je rends publique aujourd’hui vise à éclairer les décideurs et les parties intéressées sur une base objective.
Gérard Szaraz, Forestier en chef

Le Forestier en chef rend publique une analyse portant sur l’effet des stratégies actuelles d’aménagement forestier sur le taux de perturbation de l’habitat du caribou forestier. Les stratégies d’aménagement comprennent l’ensemble des interventions planifiées telles que la récolte de bois, les mesures de protection et l’aménagement écosystémique visant à répondre aux objectifs de mise en valeur et de protection du milieu forestier.

Résultats de l’analyse – Les stratégies actuelles d’aménagement forestier entraîneraient une diminution de l’habitat favorable au caribou

25_CaribouL’évaluation montre qu’une importante portion du secteur analysé présente des taux de perturbation qui n’assurent pas l’autosuffisance des populations de caribou forestier et ce, malgré les mesures d’aménagement en place telles que les aires protégées et l’approche écosystémique. En effet, la moitié du territoire présente des taux de perturbation de élevés à très élevés. Par ailleurs, environ un tiers du territoire analysé présente un taux de perturbation faible. Cependant, cette portion du territoire favorable au caribou diminuerait à long terme. Globalement, l’analyse conclut que les stratégies actuelles d’aménagement entraîneraient une diminution à long terme de l’habitat du caribou forestier.

L’analyse du Forestier en chef s’inscrit dans la démarche gouvernementale d’analyse des nouvelles lignes directrices découlant de la mise à jour du Plan de rétablissement du caribou forestier (2013-2023). Rappelons que ces nouvelles lignes directrices recommandent de maintenir des taux de perturbation de l’habitat du caribou à un niveau assurant le maintien de sa population.

Recommandations du Forestier en chef

À la lumière de cette évaluation, le Forestier en chef a formulé trois recommandations au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs :

1-Poursuivre les analyses afin d’évaluer et de comparer les effets de nouvelles stratégies d’aménagement sur les taux de perturbation de l’habitat du caribou et leur effet sur les possibilités forestières.

2-Fixer des taux de perturbations à court et à long terme dès la période de planification 2018-2023. Celles-ci devraient inclure les délimitations territoriales où ces cibles seront appliquées ainsi que les actions à mettre en œuvre afin de respecter ces cibles. (ex. : aires protégées, massifs de protection, gestion des chemins et occupation du territoire, etc.) Ces informations devraient être diffusées rapidement afin d’être considérées pour la planification forestière de la période 2018-2023.

3-Mettre en place un système de suivi à long terme afin d’évaluer les taux de perturbations et l’atteinte des objectifs en matière de conservation du caribou forestier.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs souscrit aux recommandations du Forestier en chef (voir Annexe 2 de l’Avis : Tableau des recommandations et réponses du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs)

L’adoption d’une position gouvernementale conciliant les valeurs environnementales, sociales et économiques est un défi de taille. Pour le relever, il importe d’éclairer les décisions par des données, des informations et des connaissances les plus à jour. Gérard Szaraz, Forestier en chef.

Pour connaître tous les détails, prenez connaissance de l’Avis du Forestier en chef :
Effets des stratégies actuelles d’aménagement forestier sur le taux de perturbation de l’habitat du caribou forestier.