Les possibilités forestières de la période 2018-2023 bientôt en ligne

Nappi_P923046927 avril 2016  –  Au printemps 2016, les résultats préliminaires du calcul des possibilités forestières de 19 unités d’aménagements (UA) seront mis en ligne sur le site Internet du Bureau du forestier en chef (BFEC).  Ces unités d’aménagement sont situées dans les régions de la Mauricie, Chaudière-Appalaches, Estrie, Lanaudière, Laurentides, Saguenay-Lac-Saint-Jean, Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec.

Faites part de vos commentaires et de vos questions lors de la revue externe

En mettant en ligne les résultats du calcul des possibilités  forestières (CPF) pour 19 unités d’aménagement, le BFEC démarre ce qu’on appelle une « revue externe. » L’objectif est d’offrir aux parties intéressées l’occasion d’obtenir des précisions en lien avec nos travaux ou encore de fournir des informations qui pourraient améliorer la qualité de nos analyses. Dans certaines régions, les analystes du Bureau du forestier en chef présenteront leurs travaux aux parties intéressées lors de rencontres prévues à cet effet.

Prenez note que vos commentaires et vos questions pourront être acheminés par courriel à bureau@forestierenchef.gouv.qc.ca  Précisez bien la région et l’unité d’aménagement en lien avec la question ou le commentaire que vous formulerez.

Annonce des résultats finaux à l’automne 2016 pour l’ensemble des régions

Dès l’automne 2016, nous mettrons en ligne les résultats finaux du calcul des possibilités forestières de l’ensemble des unités d’aménagement des forêts du domaine de l’État. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) pourra ainsi entreprendre l’élaboration des divers scénarios d’attribution des bois à temps pour la période 2018-2023 ainsi que la confection des Plans tactiques d’aménagement forestier.

Changement dans le processus du CPF : la synchronisation du calcul des possibilités forestières avec la livraison des données de l’inventaire écoforestier du Québec méridional

Afin de faciliter la mise en œuvre du régime forestier et de donner suite à certaines pistes d’améliorations proposées par plusieurs intervenants forestiers, le ministère des Forêts, de la Faune et  des Parcs a entrepris de synchroniser le calcul des possibilités forestières (CPF) avec l’inventaire écoforestier du Québec méridional (IEQM) sur un cycle de 10 ans.

Les effets de la synchronisation sur le calcul des possibilités forestières

Une des principales conséquences de la synchronisation du calcul des possibilités forestières avec l’inventaire écoforestier du Québec méridional est l’étalement de la réalisation du calcul sur 10 ans. Dorénavant, le calcul des possibilités forestières ne sera plus réalisé au même moment tous les 5 ans pour toutes les unités d’aménagement, mais bien de manière graduelle sur un cycle de 10 ans.

Analyste_Principaux objectifs de la synchronisation

  • Utiliser les données de l’IEQM les plus à jour pour la production du calcul des possibilités forestières;
  • Réaliser le calcul des possibilités forestières dans un délai de 24 mois après la livraison de nouveaux résultats de l’inventaire écoforestier;
  • Respecter les cibles budgétaires gouvernementales.

La détermination des possibilités forestières demeure aux 5 ans

Bien que le calcul des possibilités forestières soit échelonné sur 10 ans selon la séquence de livraison de l’inventaire écoforestier, l’acte de détermination de la possibilité forestière se fera au même moment tous les cinq ans pour toutes les unités d’aménagement. Trois situations différentes peuvent se poser pour une unité d’aménagement :

  • la possibilité forestière est déterminée à l’aide d’un nouveau CPF lequel est réalisé sur la base de nouvelles données de l’IEQM (selon le calendrier de la planification des livraisons);
  • la possibilité forestière déterminée est mise à jour en fonction d’éléments nouveaux;
  • la possibilité forestière du calcul précédent est reconduite.

Pour plus d’information au sujet de la synchronisation, nous vous invitons à consulter le site Web du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs