Les possibilités forestières du territoire forestier résiduel d’Anticosti valides à compter du 1er avril 2018

L’Île d’Anticosti revêt un caractère particulier en raison de la population de cerfs de Virginie présente sur son territoire et les activités de chasse qui constituent sa principale activité économique.  Pour sa part, l’aménagement forestier se pratique sur une partie seulement de l’île soit 297 700 hectares par rapport à une superficie totale de 786 800.

Le Forestier en chef a la responsabilité de déterminer les possibilités forestières, lesquelles correspondent au volume maximum des récoltes annuelles que l’on peut prélever à perpétuité, sans diminuer la capacité productive du milieu forestier. Cet exercice doit tenir compte de certains objectifs d’aménagement durable des forêts telle la dynamique naturelle des forêts, notamment leur composition et leur structure d’âge ainsi que leur utilisation diversifiée.

Le calcul des possibilités forestières du territoire forestier résiduel d’Anticosti  a été produit sur la base des données récentes d’inventaire forestier, des modèles de croissance et des orientations d’aménagement forestier fournies par la Direction régionale du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP).  Les possibilités forestières totales de l’Île d’Anticosti ont été établies à 222 800 mètres cubes de bois annuellement. Il s’agit d’une hausse de 10 % par rapport à la détermination précédente.

Pour connaître les détails concernant les résultats du calcul des possibilités forestières ainsi que ceux à l’égard de la méthodologie du Forestier en chef dans la réalisation de ses travaux, nous vous invitons à prendre connaissance des documents suivants:

Biomasse forestière 

Le Forestier en chef rend également publique une estimation de la quantité de biomasse pouvant être récoltée sur le territoire forestier résiduel de l’Île d’Anticosti. L’information détaillée est disponible dans le document suivant:

Décision du Forestier en chef – Biomasse Anticosti