Modification des possibilités forestières de la période 2013-2018

14 mai 2014 – Le Forestier en chef, M. Gérard Szaraz, a complété ses travaux visant à évaluer le niveau de récolte de bois des 71 unités d’aménagement des forêts du domaine de l’État.

Dans un Avis remis au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs le 25 avril 2014, le Forestier en chef lui recommandait de remplacer les possibilités forestières actuelles par celles résultant de ses travaux. Après avoir pris connaissance de cet avis, M. Laurent Lessard a convenu de la nécessité de modifier les possibilités forestières de l ‘ensemble des unités d’aménagement de la province tel que recommandé par le Forestier en chef.

Les résultats du nouveau calcul des possibilités forestières

Les résultats du calcul des possibilités forestières montrent une augmentation de 7 % du volume maximum de récolte annuelle. Les possibilités forestières passeront de 30,6 à 32,6 millions de mètres cubes de bois annuellement à compter du 1er avril 2015. Les résultats varient cependant selon les régions. Ainsi, sept régions forestières bénéficieront d’une hausse des possibilités forestières alors que cinq connaîtront une baisse.

Les baisses se concentrent principalement dans les unités d’aménagement les plus nordiques et dans les régions centre de la Mauricie et de la Capitale-Nationale. Quant aux hausses, elles sont localisées surtout à l’est et à l’ouest du Québec. La région du Saguenay–Lac-Saint-Jean conservera son niveau de récolte de bois actuel.

– Consultez les nouvelles possibilités forestières pour l’ensemble des régions –

Rappelons que les résultats préliminaires du calcul des possibilités forestières avaient été présentés lors d’une tournée régionale en 2013. À cet égard, les commentaires exprimés par les personnes et les parties prenantes ont permis de bonifier les travaux.

Respect de la capacité des forêts et création de richesse

Les résultats du calcul des possibilités forestières reflètent plusieurs changements intervenus dans la foulée de la mise en œuvre du régime forestier visant à implanter un aménagement durable des forêts. De nouvelles connaissances à l’égard des forêts et de leur évolution ont également été intégrées aux travaux. De plus, des méthodes et des outils ont été développés afin de mieux prendre en compte la diversité des enjeux de l’aménagement forestier dans le calcul des possibilités forestières.

Les possibilités forestières reflètent la capacité de production de bois du milieu forestier dans un cadre d’aménagement durable. La part de ces possibilités forestières qui sera effectivement octroyée pour la récolte devra être établie en fonction de divers facteurs dont l’accès à la ressource, la demande des utilisateurs et les autres sources d’approvisionnement. Il appartient au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs d’analyser ces facteurs et d’établir les attributions en bois pour l’industrie forestière.

Nous vous invitons à prendre connaissance des documents relatifs à la modification des possibilités forestières 2013-2018 :

Avis au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs
Décision du Forestier en chef, résultats provinciaux et lettre du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs (PDF)