« La sélection du Forestier en chef du Québec est maintenant en cours » Pierre Corbeil

« La sélection du Forestier en chef du Québec est maintenant en cours » – Pierre Corbeil

Québec, le 7 septembre 2005 –   « Je suis heureux d’annoncer qu’à la suite de l’adoption d’un décret par le Conseil des ministres, le gouvernement est  maintenant en mesure d’enclencher le processus de sélection du Forestier en chef du Québec. Ainsi, le gouvernement donne suite à une des principales recommandations de la commission Coulombe ». C’est ce qu’a déclaré aujourd’hui le ministre des Ressources naturelles et de la Faune, monsieur Pierre Corbeil.

Le ministre Corbeil a indiqué : « Nous nous étions engagés à agir et à faire en sorte que la transparence et l’intégrité soient omniprésentes lors du choix du Forestier en chef, une personne qui jouera un rôle-clef dans l’actuelle révision de la gestion des forêts publiques québécoises. Nous respectons notre engagement et nous mettons en place un mécanisme de sélection simple, clair et transparent ».

Le processus de sélection du Forestier en chef prévoit qu’un avis de recrutement sera publié afin d’inviter les personnes intéressées à soumettre leur candidature au poste de Forestier en chef. Cet avis de recrutement comprendra notamment une description des fonctions de Forestier en chef de même que les critères d’admission à ce poste.

Ainsi, les personnes qui soumettront leur candidature devront détenir un baccalauréat, de préférence en génie forestier, et  posséder dix années d’expérience dans un des domaines liés aux fonctions du Forestier en chef, comme l’environnement, le génie forestier, la gestion et les sciences pures et appliquées.

Un comité d’évaluation analysera les candidatures soumises et retiendra celles qui répondront aux conditions d’admission. Ce comité déterminera les critères et le moyen de sélection des candidats. Au terme de ce processus d’évaluation impartial, le comité dressera une liste d’au moins trois personnes aptes à être nommées Forestier en chef. Les recommandations seront faites à la majorité des membres du comité d’évaluation. Parmi ces trois personnes, le gouvernement du Québec prendra la décision finale quant à la personne qui occupera le poste.

Le comité d’évaluation des candidats1 au poste de Forestier en chef sera composé de :

  • monsieur Guy Coulombe, ex-membre et président de la Commission d’étude scientifique, technique, publique et indépendante, chargée d’examiner la gestion des forêts du domaine de l’État;
  • monsieur Claude R. Livernoche, président-directeur général, Innovation-Papier (Inno-Pap);
  • madame Francine Dorion, vice-présidente au développement durable et à l’environnement, Abitibi-Consolidated inc.

« Le Forestier en chef aura un rôle majeur en matière de gestion des forêts publiques. Il lui appartiendra de superviser les calculs des possibilités forestières pour les différents territoires forestiers et de fixer les règles à respecter en la matière. Sa tâche la plus importante sera de déterminer le niveau de récolte maximal de bois dans chaque unité d’aménagement forestier et de rendre ses décisions publiques en les justifiant. La nomination du Forestier en chef s’inscrit dans notre volonté d’améliorer la gestion des forêts publiques québécoises », a conclu le ministre Corbeil.

1N.B. : les notes biographiques des membres du comité d’évaluation sont disponibles sur le site Internet www.mrnf.gouv.qc.ca/notesbiographiques.pdf