Premier anniversaire du Forestier en chef

Roberval, le 8 décembre 2006 –  Le Forestier en chef du Québec, M. Pierre Levac, fête aujourd’hui le premier anniversaire de sa nomination en rendant publics les résultats des calculs de la possibilité forestière pour les années 2008 –  2013. M. Levac se dit fier d’avoir respecté son engagement en terminant, à l’intérieur de ce délai, la validation des calculs fournis par Forêt Québec en juin 2006.

Le défi était de taille puisqu’il a fallu d’abord constituer une équipe et établir des bureaux à Roberval, Québec et Mont-Tremblant. Jusqu’à tout récemment, l’équipe était composée de 12 personnes pour le siège social de Roberval et de 10 personnes pour le bureau local de Québec. Cependant, il faut préciser qu’une équipe de 32 spécialistes en calcul de la possibilité forestière était affectée à la validation des calculs de la possibilité forestière 2008-2013, sous la responsabilité directe du Forestier en chef, depuis le mois de juin 2006. Depuis le mois de novembre, plusieurs de ces spécialistes ont joint les rangs du Bureau du Forestier en chef et se rapporteront au bureau de Roberval, portant ainsi l’effectif à 45 personnes. Lorsque la structure administrative sera complétée, environ 80 personnes formeront le Bureau du Forestier en chef.

Au mois de février 2007, le siège social de Roberval sera déménagé et agrandi, de sorte qu’à terme, 25 à 30 personnes y seront affectées. Avec l’ajout du nouveau personnel, la mise place de la structure régionale et de bureaux régionaux, le démarrage de nouvelles activités structurantes et la préparation des travaux pour 2013-2018, le Forestier en chef y sera beaucoup plus présent tout en continuant d’assurer son influence par sa présence dans les autres régions du Québec.

Au cours des prochains mois, le Forestier en chef sera en mesure d’utiliser, sur une base d’essai, un nouveau logiciel pour établir la possibilité forestière. Ainsi le cadre d’utilisation, les procédures d’utilisation et les modules de formation sont à développer. De plus, le Forestier en chef doit préparer, pour 2009, un premier bilan quinquennal de l’état des forêts ainsi que la prochaine édition du Manuel d’aménagement forestier. Tous ces travaux visent l’objectif d’un aménagement forestier durable tenant compte des besoins multiples des utilisateurs de la forêt.