Un regard indépendant sur l’aménagement forestier durable au Québec, le Forestier en chef prépare un bilan pour l’automne 2009

Roberval, 22 janvier 2009 – Le Forestier en chef, monsieur Pierre Levac, a rencontré aujourd’hui le cercle de presse de Dolbeau-Mistassini ainsi que les membres de la Chambre de commerce de Roberval. Il a profité de ces deux occasions pour faire connaître l’un des mandats présentement en cours de son équipe de Roberval, soit la production du premier Bilan d’aménagement forestier durable. Le bilan présentera des informations sur des questions qui préoccupent les Québécois telles que le maintien de la biodiversité, la régénération forestière et les avantages socioéconomiques que nous procurent les forêts. « Le gouvernement du Québec s’est engagé sur la voie de l’aménagement forestier durable notamment en inscrivant les six critères du Conseil canadien des ministres des forêts dans la Loi sur les forêts. Dans ce dossier, le rôle du Forestier en chef est de donner l’heure juste par rapport à l’état de la situation, aux progrès réalisés en matière d’aménagement durable de nos forêts et à ce qui nous reste à accomplir pour répondre à cet engagement », a mentionné monsieur Levac.

Une démarche rigoureuse et objective

Le Bilan d’aménagement forestier durable repose sur une démarche rigoureuse et objective qui est inspirée des plus hauts standards nationaux et internationaux. Le cadre d’évaluation développé par l’équipe de Roberval rassemble vingt-quatre critères qui font l’objet d’un consensus à l’échelle nationale et internationale. De même, le Bureau du forestier en chef a sondé, à l’automne 2007 et à l’hiver 2008, quinze groupes de discussion afin de connaître les préoccupations et les besoins en information du public et de différents utilisateurs de la forêt. En plus de livrer des informations sur les questions qui préoccupent les Québécois, le premier Bilan d’aménagement forestier durable fournira des analyses, des constats et des recommandations. Il sera déposé au ministre des Ressources naturelles et de la Faune à l’automne 2009.

Pour les citoyens, le gouvernement et la communauté internationale

Le Bilan d’aménagement forestier durable est destiné à trois clientèles distinctes : les citoyens désireux de connaître l’état des forêts et la performance du Québec en aménagement forestier durable, les décideurs gouvernementaux soucieux d’évaluer la performance afin d’améliorer les pratiques de façon continue et la communauté internationale (investisseurs, consommateurs ou environnementalistes) intéressée par l’aménagement forestier pratiqué au Québec. Le bilan énoncera les forces et les faiblesses ainsi que les progrès réalisés.

Le Forestier en chef fait appel à des experts

Soucieux de poser un regard critique sur son processus, le Forestier en chef a fait appel à des experts du domaine de la durabilité. Il a de plus mandaté un chef auditeur externe, monsieur François Grimard, pour mener les audits d’aménagement forestier durable auprès du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) et du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) ainsi que pour rencontrer les Premières Nations et les parties intéressées. « Le premier Bilan d’aménagement forestier durable sera un point de référence pour les futurs bilans. Il permettra aux décideurs d’effectuer des choix éclairés pour atteindre l’aménagement forestier durable au Québec », a conclu le Forestier en chef.